Redimensionner les textes:
  • A A A
  • Des matériels adaptés pour compenser les déficiences

    Lis moi avec webReaderEcoutez

    isaac_josephIsaac Joseph est un jeune homme plein de vie. Agé de 33 ans, son handicap aux jambes ne l’a point stoppé dans la quête de ses rêves d’être un homme de valeur et utile à son pays.

    Isaac est aujourd’hui étudiant en première année en Sciences juridiques. Visage dégagé, toujours un sourire en coin, ses conversations sont souvent marquées d’un brin d’ironie. Il était particulièrement satisfait de sa nouvelle manivelle reçue du Bureau du Secrétaire d’Etat à l’Intégration des Personnes Handicapées, grâce au partenariat avec PET International (Personal Energy Transportation). Le nouveau matériel devra lui faciliter son déplacement et ce sera un avantage dans le cadre de ses études, explique-t-il.

    Enfant, Isaac avait l’usage de ses jambes. Il se remémore ses parties de foot avec ses amis de sa localité, même après les premiers symptômes de cette maladie qui lui a volé la force dans ses jambes. C’est au début de sa jeunesse que la maladie, dont il n’arrive pas à expliquer l’origine malgré les diagnostics des médecins, lui a fait perdre petit à petit la mobilité de ses membres inférieurs. Aux premiers moments, il se déplaçait en fauteuil roulant ou grâce à son déambulateur. S’il affirme ne connaitre aucune amélioration de sa situation, il reconnait que, plus qu’avant, ses déplacements sont devenus plus faciles et plus pratiques grâce aux matériels adaptés qu’il utilise.

    Isaac ne s’apitoie pas sur son sort. Il continue à suivre le train de sa vie notamment, à étudier, à enseigner et à faire de la musique. «Je ne suis pas professionnel mais je joue bien du piano », dit-il avec un sourire fier. «Alors que j’étais en rééducation, j’ai commencé à enseigner. J’ai continué à le faire quand je suis arrivé à Port-au-Prince ». Outre ses activités d’enseignant, Isaac a continué à étudier : En informatique bureautique, en architecture. Il est actuellement en première année de Sciences juridiques. Parallèlement, le jeune musicien et étudiant se réjouit qu’il n’ait pas subi d’actes discriminatoires. «A l’école, mes camarades prenaient plaisir à m’accompagner et à m’aider à monter les escaliers, par exemple. A l’université, les étudiants et les dirigeants ont l’esprit ouvert sur la différence et font preuve de tolérance », dit il.

    Mais, Isaac se réjouit surtout que la problématique du handicap prenne un nouvel essor dans la conscience de la population haïtienne ; que l’accessibilité de l’environnement soit devenue un sujet de débats constructifs. D’un autre côté, il est convaincu qu’un handicap ne peut être un obstacle à la réussite s’il n’est pas considéré comme tel. Dans ces propos, Isaac est déterminé à défier toute barrière à son épanouissement. Il se dit prêt à se battre pour ses convictions et sa réussite et même à se défendre si on essaie de lui faire du mal.

    Bureau du Secrétaire d’Etat à l’Intégration des Personnes Handicapées