Redimensionner les textes:
  • A A A
  • Des personnes handicapées victimes de Mathieu relogées

    Lis moi avec webReaderEcoutez

    maison_sudUn total de 27 maisons seront construites dans le département du Sud au profit de personnes handicapées dont les maisons ont été détruites lors du passage de l’ouragan Mathieu en octobre 2016.

    Pierre Louis Jean St Louis est un sexagénaire non-voyant. Il habite dans le flanc de morne Brile, à Port-Salut. Il vient tout juste d’emménager dans sa nouvelle maison construite dans le cadre d’un projet de construction au profit des personnes handicapées victimes de l’ouragan Mathieu, en octobre dernier.

    La soirée des événements a été terrible pour Pierre Louis, comme pour beaucoup d’autres. « Il était seulement 9h quand la toiture de la maison où je vivais a été détruite et j’ai dû m’abriter dans un coin où j’ai passé le reste de la nuit debout », explique-t-il.  Pierre Louis a donc perdu sa maison et sa petite affaire a été endommagée. Cet homme, frappé de cécité depuis 38 ans, était désespéré pendant les trois jours qui ont suivi la catastrophe, à l’image des départements du Sud et de la Grand-Anse. Quand il a contacté le Bureau du Secrétaire d’Etat à l’Intégration des Personnes Handicapées (BSEIPH) dans le Sud, il a été très vite pris en charge et a bénéficié des bienfaits du projet. « Je suis très content de la réalisation du projet », dit-il évoquant l’emplacement de la maison et les aménagements effectués pour la rendre accessible.

    Dans le cadre de ce projet conjoint entre le BSEIPH, Food for the Poor et HaitiChildren, 27 maisons seront construites. Dix familles de personnes handicapées sont déjà relogées alors que 13 nouveaux chantiers ont récemment été ouverts, a fait savoir le Secrétaire d’Etat, Gérald Oriol Jr. Le projet de construction vise à accompagner des personnes vivant avec un handicap qui ont été victimes de l’ouragan en leur permettant de se loger convenablement avec leurs familles.

    Ce projet a pris forme suite à une visite d’évaluation des besoins en logement des victimes de Mathieu dans le Sud. Cette intervention du BSEIPH et de ses partenaires est applaudi par plus d’un dans les communes et renforce l’autonomie de vie dans la famille et dans la communauté des personnes handicapées.

    Ces constructions, faites aussi selon une approche de développement durable, améliorent considérablement le niveau de vie des familles bénéficiaires. Cette réponse apportée par le BSEIPH se veut une action concrète pour la protection des personnes les plus vulnérables lors de catastrophes naturelles et renforce le droit de propriété des personnes handicapées et celui de fonder et de vivre en famille; des droits garantis par la Convention relative aux droits des personnes handicapées et la Loi du 13 mars 2012 portant sur l’intégration des personnes handicapées.