Redimensionner les textes:
  • A A A
  • L’accessibilité universelle et la diversité au cœur des débats au BSEIPH

    Lis moi avec webReaderEcoutez

    Première matinée d’accessibilité et  de diversité de l'OCONFOR

    Première matinée d’accessibilité et de diversité de l’OCONFOR

    L’Organisation des Conseillers et Formateurs pour l’Accessibilité Universelle et l’Inclusion (OCONFOR) et Christian Blind Mission (CBM) ont organisé, le jeudi 6 avril 2017, la première matinée d’accessibilité et de diversité. Plusieurs dizaines de personnes ont participé à cette activité réalisée dans les locaux du Bureau du Secrétaire d’Etat à l’Intégration des Personnes Handicapées (BSEIPH).

    Cette matinée s’est tenue autour du thème « Comment rendre accessibles les informations lors des catastrophes naturelles ». Elle est la première d’une série de quatre rencontres qui seront tenues dans le cadre d’un projet qui se veut une campagne de sensibilisation et d’information sur la problématique de l’accessibilité universelle en Haïti. C’est une campagne qui offrira aux professeurs, aux étudiants, aux membres d’associations de personnes handicapées un espace de débats, de partage et d’échanges constructifs sur la question. Trois sujets ont été débattus en cette matinée : Gestion et transmission d’informations lors des catastrophes ; rôle des radios communautaires dans la diffusion d’informations lors des catastrophes naturelles ; accessibilité : comment atteindre les personnes en situation de handicap ?

    Ce projet porté par l’OCONFOR vise à mettre plein feu sur les normes d’accessibilité universelle et les mesures à prendre en compte afin de renforcer la participation et l’insertion sociale des personnes handicapées, mais aussi de toute personne à besoins particuliers.

    « L’accessibilité universelle représente un élément fondamental pour garantir l’égalité des droits et des chances dans toute société qui se veut être juste et démocratique. En revanche, il est de constater le non-respect des droits des personnes en situation de handicap en Haïti et la passivité de la population pour contribuer et favoriser le respect de la dignité de ces personnes, qui sont stigmatisées et discriminées », a déploré Marie Madeleine Pierre, directrice de planification de l’OCONFOR.

    Guerline Dardignac, du BSEIPH

    Guerline Dardignac, du BSEIPH

    A travers ce projet, les initiateurs espèrent toucher environ 200 personnes. Une initiative que le BSEIPH salue, félicite et supporte. La Directrice Exécutive du BSEIPH, Guerline Dardignac, a affirmé encourager vivement cette combinaison d’expériences et d’expertise au profit des personnes handicapées. Elle a, du même coup, encouragé les participants à agir dans leurs communautés en vue de faire de l’accessibilité universelle une réalité dans notre quotidien.

    Créée en février 2016, l’OCONFOR contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques publiques inclusives en vue de favoriser l’accès à tous et à toutes aux différents services offerts. Elle fournit une expertise technique et méthodologique pouvant contribuer à la mise en œuvre des politiques d’accueil et d’accessibilité pour toutes les personnes, notamment les personnes handicapées, les personnes âgées, les femmes et les enfants.

    Bureau du Secrétaire d’Etat à l’Intégration des Personnes Handicapées