Redimensionner les textes:
  • A A A
  • Le BSEIPH organise des séances de formation pour des jeunes handicapés en quête d’emploi

    Lis moi avec webReaderEcoutez
    formation_juillet_bseiph

    Vue de l’assistance lors des deux journées de formation au profit de personnes handicapées.

    Le Bureau du Secrétaire d’État à l’Intégration des Personnes Handicapées (BSEIPH) à travers son Service de Placement a organisé deux journées de formation à l’intention de 36 jeunes handicapés, les 20 et 21 Juillet 2017 en son local. Les séances de formation ont porté sur les astuces à préparer une demande d’emploi jusqu’au recrutement et l’utilisation de l’internet dans ses démarches professionnelles.

    Les jeunes participants et participantes à la formation sont en effet en quête d’emploi et pour intégrer le marché du travail, ils doivent être à la hauteur de la compétition grandissante. Outre une formation adéquate dans un domaine quelconque, il est impératif de détenir des compétences, notamment en techniques d’entrevue.

    Le Service de Placement du BSEIPH se donne à travers cette initiative la mission d’accompagner les personnes handicapées dans leurs démarches d’insertion socioprofessionnelle. Il compte ainsi contribuer à réduire le taux de chômage au sein de la communauté handicapée  en Haïti.

    Les participants ont travaillé sur des thématiques clés en vue de leur permettre d’améliorer leurs performances dans leurs démarches d’application pour arriver à décrocher un poste, telles que, comment réussir une entrevue d’embauche ; comment rédiger un CV convaincant ; comment rédiger une lettre de motivation et comment exploiter l’internet pour sa réussite professionnelle.

    Le Secrétaire d’Etat, Gérald Oriol Jr, à l’ouverture des séances de formation a rappelé l’importance de tels échanges. Il a appelé les participants à une attention soutenue et à une bonne pratique des notions apprises.  Le responsable du Service de Placement, Daworldson Sénélus, a réaffirmé la nécessité pour tout professionnel d’avoir, en plus des bagages académiques, les bagages techniques pour mieux aborder le marché du travail. « Ne pas savoir préparer un dossier de demande d’embauche, ne pas suffisamment préparer un entretien peuvent faire rater des opportunités même aux plus qualifiés des professionnels » s’est exprimé M. Sénélus. Il a ajouté qu’un jeune professionnel ayant ces notions techniques est définitivement plus compétitif que celui qui ne les a pas.

    Les participants ont clairement exprimé leur satisfaction de la tenue de cette activité, réalisée en partenariat avec Handicap International, AAFHAMR, CALCOSA TECH et le Centre pour Inclusion de Port-au-Prince : « C’était très bien, a déclaré Rosenie Fortuné. Les exposés et les séances de pratiques ont été très intéressants ». Pour sa part, Grégory Argant s’est montré très reconnaissant : « Je remercie les organisateurs et cela prouve une nouvelle fois que le BSEIPH s’investit réellement pour les jeunes handicapés.